VivaLaFiesta la solidarité de la culture

Fév 20, 2020 | Blog

Photo : Christian Galley

Rencontre avec SOS MEDITERRANEE, c’est de « Viva la Vida » qu’il s’agit !

Mémorable vente aux enchères au Péristyle de l’Hôtel de Ville de Neuchâtel

Il fallait un événement aussi extraordinaire et audacieux que la Vente aux enchères du 6 février en faveur de SOS Méditerranée Suisse organisée au Péristyle de l’Hôtel de Ville de Neuchâtel pour que la fraternité de la rencontre avec Viva la Fiesta prenne forme. Ce sont bien les artistes qui sont au premier plan de ce succès; leur solidarité, leur générosité et leur talent sont à la base de l’aventure. Avec quelques apports de collections privées, la liste des enchères comportait 65 numéros. La somme recueillie, augmentée par les billets glissés dans la caisse à dons s’élève à plus de 21’000 francs. Indispensable apport parmi tant d’autres qui permettra de soutenir la mission du navire de sauvetage l’Ocean Viking, sachant qu’une journée en mer coûte 15’000 francs.

Respectant le droit maritime international, donc en toute légalité, les rares bateaux affrétés par la société civile font tout leur possible pour porter secours aux personnes en danger de mort. La nuit et les tempêtes camoufflent malheureusement la perte de tant de vies qui disparaissent en silence. Une honte que seule la vigilance des associations telles que SOS MEDITERRANEE permet d’atténuer. Les guerres civiles de Syrie et de Libye, le chaos de la Somalie et la dictature d’Erythrée dominent toujours la scène. Des populations entières sont en souffrance. « Ceux qui traversent la Méditerranée n’ont pas le choix » a rappelé Christian Mukuna, humoriste d’origine congolaise. Ses parents ont fui le régime de Mobutu lorsqu’il avait un an. Il a admirablement grandi à Neuchâtel et sa chaleureuse présence met en joie un public de plus en plus nombreux. Les organisateurs lui ont confié l’ouverture de la soirée du 6 février et l’ont chargé d’encourager avec le sourire la générosité de la nombreuse assemblée.

Certaines mises sont parties au-dessous de la valeur marchande des œuvres, ce qui a permis à des acheteurs pas tous fortunés de participer. Les enchérisseurs ont emporté une ou même plusieurs œuvres qui laisseront le souvenir de cette soirée dans leur foyer ou leur bureau. Les dessins de presse de Vincent L’Epée et Thierry Barrigue ont créé la surprise en suscitant de belles envolées. Les fantaisies de Plonk et Replonk sont parties très fort aussi. Deux œuvres remarquables ont été créées pour SOS MEDITERRANEE. Le drame devenu scandaleusement permanent des femmes et des petits ont inspiré à José Roosevelt un grand dessin à l’encre de Chine et crayon, intitulé « Femme avec enfant » révélateur d’une grande sensibilité. Geneviève Petermann a réalisé une peinture acrylique sur toile d’une extraordinaire intensité, un raccourci du corps signifiant à la fois un plongeon ou un envol dans l’inconnu.

L’indispensable activité de l’Ocean Viking

Les migrants partent car ils n’ont pas le choix. La situation des femmes surtout, parfois enceintes, et des petits enfants ne permet pas de fermer les yeux et de laisser l’indifférence s’installer.

Les peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs de presse ont répondu à l’appel de l’antenne neuchâteloise de l’association. Ils ne sont pas les seuls à donner leur talent pour recueillir des fonds : le 28 décembre dernier, l’ensemble de musique classique Les Chambristes a joué bénévolement pour un magnifique concert au Temple de la Coudre, avec les solistes Alexandre Dubach, violon, et Guy Bovet, organiste. La salle était pleine et toute la recette, un peu plus de 5’000 francs, est allée à SOS MEDITERRANEE Suisse. Si l’Ocean Viking navigue en ce moment, c’est aussi grâce à eux et à l’inlassable engagement des bénévoles des antennes de l’association à Genève, Valais, Vaud, Fribourg, Berne et bientôt, peut-être, Zürich.

Walter Tschopp, Célia Schiess, Nicolas Feuz, Julie Melichar, fortes présences

On n’a pas souvent l’occasion de participer à une telle initiative au cœur de la paisible zone piétonne. Ouverte le 4 février par l’exposition des œuvres offertes par les artistes, la vente aux enchères s’est déroulée en un temps record jeudi 6 février dès 18h30. Le défi a été relevé brillamment par l’antenne neuchâteloise de SOS Méditerranée Suisse pour la réalisation de ce projet hors norme par une équipe motivée et audacieuse. Un tel résultat aurait été impossible à mener à bien sans l’appui bénévole de professionnels du monde des arts, en premier lieu Walter Tschopp, déjà impliqué dans le sauvetage des œuvres en déshérence par sa Fondation Ateliers d’artiste. C’est grâce à sa longue expérience de conservateur de musée que l’exposition a pris belle allure dans un péristyle monumental dont l’architecture a été respectée. Célia Schiess, historienne d’art est venue de Genève pour assurer la mise aux enchères. Elle avait à ses côtés Nicolas Feuz, procureur et auteur de romans policiers qui a brillamment improvisé son rôle de commissaire priseur assistant. Julie Melichar, jeune Neuchâteloise ayant participé à deux missions de sauvetage à bord de l’Aquarius, le précédent navire de SOS Méditerranée, a apporté son témoignage poignant tant au vernissage qu’à la vente aux enchères./ Laurence Carducci, bénévole de l’antenne neuchâteloise de SOS MEDITERRANEE

Contacts: SOS MEDITERRANEE Suisse antenne Neuchâtel : neuchatel@sosmediterranee.org – SOS MEDITERRANEE Suisse

Lire l’article de Patrick.Turuvani@arcinfo.ch paru dans Arcinfo du 8 février

Pin It on Pinterest

Share This